Précédent
Suivant

LES ENFANTS DE YOPOUGON – MAROC

Armand Boua

11.12.2021 – 18.02.2022

Originaire de la ville d’Abidjan, l’artiste fonde son travail sur la question de l’homme, de sa culture et de sa situation au sein des grandes métropoles africaines. Dès les débuts de sa carrière après la fin de ses Beaux-Arts, Armand Boua s’intéresse notamment aux conditions de vie des enfants des rues, dénonçant la précarité et les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Orphelins aux généalogies inconnues, on parle d’enfants de la rue. La ville remplace la parentalité et ce sont ses codes qui forgent l’éducation.

De cette manière, l’artiste aime travailler à partir de photographies et d’images mentales, se souvenant de chaque détail observé, chaque impression, parvenant ainsi à intimement conserver le mouvement qu’il observe. S’il choisit le carton comme support, c’est en premier lieu par ce qu’il s’agit d’un élément principal dans l’organisation de vie des enfants de Yopougon. Couvertures, abris, l’existence s’organise, se pense et se conçoit alors indubitablement autour de cette matière.

Le travail de peinture une fois achevé, la toile est modelée, façonnée, sans aucune crainte de l’accident. Armand Boua conçoit puis déstructure, colle puis déchire, peint puis efface jusqu’à obtenir toutes les facettes de ces identités marquées, complexes et bien trop souvent oubliées. L’œuvre d’art se veut la traduction d’une réalité tragique et la peinture d’une diversité sociale aussi belle que poignante.

Résidence Jardin Rouge – Salle des Casques – Du 11 décembre 2021 au 18 février 2022